CalviHobbes

En des glyphes formels, ici, le Geste épouse la Parole.

En un Geste hésitant, ici, le signe opère sur le nombre comme sur le monde.

Voici un lieu du verbe en acte, théâtre de la construction du sens par la forme...

Un terrain de jeu de la mathématique, connaissance élaborée par opposition à l'expérience reçue...

...Et c'est aussi le site de classe de la MP* du lycée Chaptal !

Vous êtes en Geste, sur le site personnel de

Pierre François Berger.

Pour l'instant, et sans doute pour longtemps encore,
c'est à peine une esquisse de ce que cela veut être.
C'est un trop vieux projet, une trop fraiche réalisation,
pour ne pas partir dans toutes les directions à la fois,
qui n'en font qu'une.
Cette coquecigrue est donc composée d'amis et de
mathématiques, de textes et de cailloux, de morts et
de technique, d'enseignement et de paresses, de plumes
de nacres, de champignons, de calembredaines et de
saisissements, de moments de grâce, de doutes d'erreurs ...


Mais il faut bien, pour qui ne fait que passer,
-------------------COMMENCER
quelque part, donc : voici une raison d'être de ce site...

Au sujet des raisons sérieuses de se diriger vers une filière scientifique
(CPGE ou pas, dans un lieu ou un autre...)

Pour voir un aperçu du contenu «scolaire» (mais pas si scolaire que ça...) du site, cliquez ici.geobleu1 Pour voir un aperçu du contenu «scolaire» (mais pas si scolaire que ça...) du site, cliquez ici.geobleu4

Devenir scientifique n'est pas un choix de carrière professionnelle.

C'est nourrir le don d'émerveillement de l'enfance, ne pas renoncer à cerner au plus intime ce que le monde a de plus insaisissable :

Je suis mathématicien parce que, si le bleu profond des ailes de libellules qui vrombissent au dessus du Viaur n'est que faiblement évoqué par les mots, et que, si personne ne s'écriera : « comme c'est joli ! » à la lecture de la suite de nombres qui décrit le spectre de ce bleu iridescent, le profond mystère du nombre est un écho du profond mystère de la couleur.


« Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor
Que je parle ou me taise
Ceci ne tient qu'à toi Ami
n'entre pas sans désir »


 
(Paul Valéry, frontispice du musée de l'homme, au palais de Chaillot)



Pages blanches ~Tableaux noirs~


Cette aube palissant, il y a beaucoup de pages vides ou presque sur ce site.
Mais non, gravides (En gestation, donc ?)

Selon l'usage, je ne devrais pas les publier, les mettre au jour avant de les noircir.
Mais elles m'obligent. Ce sont des promesses, faites à vous et au vent, car c'est ainsi que j'avance, me tenant de promesse en promesse.

Recherche

Identification

 

Toutes les peurs oubliées sont de nouveau là, [...] la peur que ce bord déchirré d'une lettre ouverte ne soit un objet défendu, [...] la peur qu'un chiffre ne puisse commencer à croître dans mon cerveau, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de place pour lui en moi;
la peur que ma couche soit en granit, [...]la peur de ne pouvoir rien dire parce que tout est indicible, et les autres peurs, les peurs.

J'ai prié pour retrouver mon enfance, et elle est revenue, et je sens qu'elle est toujours dure comme autrefois et qu'il ne m'a servi à rien de vieillir.

Rainer Maria Rilke,
les cahiers de Malte Laurid Brigge.

 
 
Joomla-Template by guenstige.shop-stadt.de & go-windows.de